Vous êtes ici

Des sites touristiques incomparables

Fréquenté par deux millions de visiteurs par an, Notre-Dame-de-la-Garde est «le» site incontournable pour quiconque visite Marseille. Depuis la terrasse entourant la basilique, la ville qui s’offre à vos pieds propose un panorama à 360 degrés, depuis les bassins du port qui s’étirent jusqu’à l’Estaque, jusqu’aux collines de Pagnol, en passant par la tour CMA-CGM, la cathédrale de la Major, la butte de la gare Saint-Charles, le palais du Pharo, le Mucem, le fort Saint-Jean, le Vieux-Port et l’Hôtel de Ville. Voici aussi les flèches des Réformés, les tours Méditerranée et du Grand Pavois, la couverture vaporeuse du Stade Vélodrome et le massif de Marseilleveyre, l’archipel du Frioul et le célèbre Château d’If, et par beau temps, le phare de Planier qui signale aux marins l’accès à la rade de Marseille. Bref la ville d’un seul coup d’oeil...

Cette mise en bouche incite le visiteur à se lancer à la découverte de ces différents sites.
Retrouvant le niveau de la mer, la visite peut débuter par l’entrée du Vieux-Port, ce fameux Lacydon où depuis vingt-six siècles bat le coeur de la ville. Outre ses collections et ses expos qui interrogent le public sur le monde méditerranéen, le Mucem connecté au fort Saint-Jean propose d’exceptionnels points de vue au fil d’une libre déambulation le long des remparts, sur les places ou depuis la terrasse qui domine la tour du Roi René.

De l’esplanade de la Major, les ruelles pittoresques du Panier aux accents napolitains nous entraînent jusqu’au joyau de la Vieille Charité dessinée par Pierre Puget.

Retournées sur le Vieux-Port où débouche la Canebière, les navettes maritimes permettent de rallier le quartier de l’Estaque magnifié par Cézanne ou la côte sud qui étire ses roches blanches, façon îles grecques, jusqu’au petit port des Goudes.

Cette promenade en mer longe la corniche Kennedy, balcon sur la grande bleue bordé du plus long banc du monde, ponctué de sites d’exception comme le petit port de pêche du vallon des Auffes. À partir des Goudes s’ouvre le massif des calanques. Sur une vingtaine de kilomètres, de Marseille à Cassis, la côte découpée offre des paysages d’une rare beauté, avec ses impressionnantes falaises calcaires qui plongent dans le bleu profond de la Méditerranée.

Paradis des randonneurs, des grimpeurs ou des kayakistes, le Parc national des Calanques, premier parc national péri-urbain d’Europe, constitue un territoire de nature préservé.

À quelques encablures du Vieux-Port, l’archipel du Frioul et le château d’If dont la célébrité internationale doit tant au comte de Monte Cristo, héros d’Alexandre Dumas, constituent une destination qui incite… à l’évasion.

Comment conclure cette évocation très partielle des richesses touristiques de Marseille sans évoquer le temple du football, le fameux Stade Vélodrome, couvert et remodelé dans la perspective de l’Euro 2016 ? Un geste architectural qui se visite le long du boulevard Michelet, tout comme, un peu plus loin, la Cité Radieuse de Le Corbusier, baptisée ici «la Maison du fada». Une unité d’habitation sur pilotis érigée dans l’immédiat après-guerre qui reconstitue un «village vertical».

Depuis 2013, le MaMo, centre d’art du designer marseillais Ora-Ïto, y a pris ses quartiers. Ses créations contemporaines, bien dans l’esprit du Corbu, ont trouvé l’écrin idéal avec le toit terrasse de cet immeuble surprenant.

Nos webcams

Réseaux sociaux

 

Suivez nous sur Facebook !

 

  Live Tweet