n°243 - Le Musée d'Histoire
Previous Page  12 / 129 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 12 / 129 Next Page
Page Background

Pour reconstituer la genèse du nouveau musée

d’Histoire, inauguré par Jean-Claude Gaudin le

12 septembre 2013, il faut remonter aux années

1970 et à l’aménagement du centre ville en vue

d’y implanter le futur Centre Bourse. Les engins de

chantier creusent l’immense terrain vague afin d’y

réaliser le parking souterrain et, ce faisant, mettent

au jour des blocs de pierre taillée, vestiges du rem-

part grec, ainsi que divers témoignages de l’occupa-

tion antique du site.

S’ensuit un bras de fer entre la Ville de Marseille, le

ministère de la Culture et les aménageurs concer-

nant la prise en compte de ces découvertes ma-

jeures et la poursuite du projet initial.

Un conflit qui devait d’ailleurs faire jurisprudence et

déboucher sur l’élaboration des procédures et obli-

gations juridiques en matière de fouilles préalables

aux chantiers d’aménagements.

Les fouilles se poursuivirent et permirent de dévoiler

la corne du Port antique, l’épave de la Bourse, divers

tronçons du rempart archaïque et hellénistique…

découvertes classées Monuments Historiques qui

furent conservées in situ. Ainsi, l’espace culturel

polyvalent, prévu dans le programme d’aménage-

ment, se transforma tout naturellement en un mu-

sée de site, consacré à la présentation de la période

Antique de l’histoire de la ville.

DE RICHES COLLECTIONS

SE CONSTITUENT

Objet de la première tranche du musée, un espace

de 1 500 m

2

fut aménagé et ouvert en 1983, auquel

il faut ajouter la partie extérieure du site, dite «jardin

des vestiges», un espace vert accessible aux habi-

tants du quartier.

Sous la mandature suivante, le musée connut une

extension modeste portant sur 700 m

2

supplémen-

taires. Une superficie limitée qui ne permettait pas

d’aborder dans le détail l’ensemble des périodes de

I

11

I

LE MUSÉE D’HISTOIRE

Marseille

AU DÉPART,

UN MUSÉE DE SITE

PAR

JEAN-FRANÇOIS CAUQUIL

L’ENTRÉE DE L’ANCIEN MUSÉE, SUR LE MUR LES DEUX TABLEAUX D’INGUIMBERTY

LE DÉBARQUEMENT DU PLÂTRE

1923,

MARSEILLE

1924, AU PREMIER PLAN,

LE MATÉRIEL DES PESEURS-JURÉS, DES ENGINS DE PESAGE DONT UNE BALANCE

SCHOPPER. CERTAINES DE CES PIÈCES SONT VISIBLES SUR LES TABLEAUX.

© VILLE DE MARSEILLE

La découverte des vestiges du Port antique sur le site de la Bourse, dans les

années 1970, a suscité la création d’un musée de site, ancêtre de l’actuel musée

d’Histoire.