n°231 - Traditions
Previous Page  11 / 129 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 11 / 129 Next Page
Page Background

le 31 mars et qu’il restitue le 27 juillet. Laugier

livre des centaines de dessins pour lesquels il

précise souvent qu’il s’agit d’autographies faites

d’après des dessins manuscrits qu’on lui prête.

Il offre son concours aux historiens et archéo-

logues : ainsi il dessinera les sarcophages, ins-

criptions ou la statuaire du musée Borély pour

la publication de Von Kothen sur les cryptes

de Saint-Victor ou en-

core pour l’abbé Dassy.

Certains de ses dessins,

décalqués pour l’auto-

graphie, garderont la

surimpression d’autres

représentations, trop

présentes sur le papier

utilisé avec l’encre spé-

ciale permettant la figuration des thèmes. Par

exemple, pour Kothen, certains dessins ap-

paraîtront avec une surimpression de blasons

et d’inscriptions, comme c’est le cas pour le

tombeau d’Isarn de Saint-Victor. En janvier

1866, il dessine les armes de Marseille pour la

Société de Statistique qui change son écusson

pour les couvertures de la revue.

A la demande de l’abbé Dassy, il dessine en

1875 l’ancien sceau de l’Académie de Mar-

seille, plusieurs médailles dont celles qui sont

à l’effigie du maréchal et du duc de Villars, une

vignette, quatre sceaux en autographie, desti-

nés à l’ouvrage que l’abbé prépare sur

L’Acadé-

mie de Marseille

et qui va paraître en avril 1877.

La production de Joseph Laugier croîtra se-

maine après semaine dans les années 1880, pé-

riode pendant laquelle il réalisera une dizaine

de blasons, armoiries oumoulage de monnaies

et médailles par semaine.

L’écusson de 1882-1883

Pour conclure, on peut rappeler que le 13

décembre 1882, Jean-Baptiste Brochier, alors

maire, fit demander à Joseph Laugier un pro-

jet d’écusson de la ville de Marseille avec son

ancienne devise : ACTIBUS IMMENSIS URBS

FULGET MASSILIENSIS.

Une semaine plus tard, le dessin est accom-

pli selon la demande avec la devise du Moyen

Age et les anciens attributs comme supports.

Joseph Laugier le remet au maire. Il en fera

faire des tirages qu’il remettra à de nombreuses

connaissances, dans l’attente de la prise de

délibération pour officialiser l’application du

nouveau blason.

Mais celle-ci se fera attendre longtemps…

10

Le 13 décembre 1882, le maire fit

demander à Joseph Laugier

un projet d’écusson de la ville

de Marseille avec son ancienne

devise :

Actibus Immensis Urbs

Fulget Massiliensis.

Ecusson de Marseille demandé

par le maire Jean-Baptiste

Brochier à Laugier.

Agenda Joseph Laugier

20 décembre 1882.

© ACADÉMIE DE MARSEILLE