n°228 - Le cinéma à Marseille
Previous Page  129 / 129
Information
Show Menu
Previous Page 129 / 129
Page Background

BULLETIN D’ABONNEMENT

4 numéros

26 euros

Je m’abonne

à compter

du numéro

Nom :

Prénom :

Adresse :

Code Postal :

Ville :

Ce bulletin, à l’usage des seuls

nouveaux abonnés, est à retourner

accompagné de votre réglement

par chèque (libellé “Trésor public”) à :

Revue Marseille

Direction Générale

de la Communication

et des Relations Extérieures

Palais du Pharo

13007 Marseille

revuemarseille@mairie-marseille.fr

1 numéro

8 euros

128

MARSEILLE

MÉDITERRANÉE

Les premiers livres réédités dans la

Collection «Marseille Méditer-

ranée» que lance Jeanne Laffitte

donnent la possibilité de découvrir

ou de redécouvrir à prix doux et

dans un format de poche trois

ouvrages marquants de la littératu-

re du premier vingtième siècle tou-

chant à Marseille et à son ancrage

méditerranéen.

Le

Marsiho

de Suarès, de très loin

le plus répandu des trois, vient con-

firmer (s’il en était encore besoin),

dans un style éblouissant, ce que

l’on sait de l’exigence forcenée de

l’esthète, poussée jusqu’à la plus ex-

trême sévérité envers la trop aimée,

«ivre de vivre», qui n’a pas le droit

de le décevoir, au point qu’on hésite

à dire qui l’emporte aux yeux de ce

«rêveur au soleil de la Méditer-

ranée» de l’antique beautémaritime

et solaire de Marseille ou de ses

misérables turpitudes.

Dans un tout autre registre,

La Vé-

nus perdue

, un roman quasiment

disparu de François Prieur, parle

des années 1920, lorsque Marseille

était encore «une ville antique où il

n’y avait plus rien d’antique», et de

la recherche passionnée des traces

de son Acropole, du temple

d’Aphrodite et de sa statue perdue

à travers la démolition historique-

ment anticipée des vieux quartiers

portuaires. Depuis, si d’importants

vestiges antiques ont fait surface, la

quête de l’auteur est toujours

d’actualité.

Enfin,

Jeunesse de laMéditerranée

de

Gabriel Audisio est à ses dires un

«livre des ressemblances». Ecrit en

1935, au temps de la colonisation,

dans un langage volontiers poéti-

que, il affirme magnifiquement

l’entité méditerranéenne faite à la

fois de l’unicité du décor naturel et

du croisement incessant de ses di-

versités culturelles, sources d’un

enrichissement commun.

P. E.

Marsiho

par André Suarès, 190 p., 10€.

La Vénus perdue

par François Prieur, 202 p., 12€.

Jeunesse de la Méditerranée

par Gabriel Audisio, 254 p., 12€.

Éditions Jeanne Laffitte

Avec

Vichy en Provence

, Robert

Mencherini nous donne le deuxiè-

me volume de son

Midi rouge, om-

bres et lumière, une histoire politique

et sociale deMarseille et des Bouches-

du-Rhône de 1930 à 1950

. Les 29

mois qui séparent l’armistice de

juin 1940 de l’occupation de la Zo-

ne Sud et de la Provence en novem-

bre 1942 sont l’occasion d’une ex-

ploration historique minutieuse,

puisée auxmultiples sources écrites

publiques et privées (70 pages de

notes et 40 pages de bibliographie)

et à travers les nombreux témoigna-

ges oraux d’acteurs des événe-

ments. Véritable somme, cet impo-

sant ouvrage éclaire brillamment

cette période de notre histoire par-

ticulièrement complexe où le désar-

roi de la défaite pousse, sous la hou-

lette d’un Maréchal porté par la

ferveur populaire, à l’avènement de

l’Etat Français et à la mise en place

d’une «révolution nationale» en

rupture avec la République, ses ins-

titutions et ses valeurs. A la marge

d’une Francemorcelée en divers es-

paces, Marseille attire en zone non

occupée repliés et réfugiés, subit à

la fois les aléas économiques por-

tuaires, le poids de l’état central, les

contraintes imposées par la collabo-

ration…, et se retrouve prise dans

la tourmente générale. A travers elle

et sa région, leMidi rouge et cosmo-

polite d’hier paye un large tribut à

l’épuration, à l’antisémitisme, à la

xénophobie, tandis que l’opinion

publique générale cède peu à peu

aumécontentement face aux pénu-

ries de toutes sortes, aux dérives

autoritaires et collaboratrices du

nouveau régime.

P. E.

Vichy en Provence

(Midi rouge, ombres et lumières, tome 2)

par Robert Mencherini

Éditions Syllepse, 2009, 660 p., 23€.

VICHY EN PROVENCE

(1940-1942)