Previous Page  2 / 129 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 2 / 129 Next Page
Page Background

Pierre ÉCHINARD

1

N°227

REVUE TRIMESTRIELLE

ISBN 0995 8703

Directeur de la Publication

Patrice VANELLE

Directeur de la Revue

et Responsable de la Rédaction

Pierre ÉCHINARD

Direction Artistique

Michel SCHEFER

Emmanuel LAUGIER

Direction Administrative et Financière

Jean-François CAUQUIL

Secrétariat

Marie CHAMY

Mise en pages

éOP!

Impression

Horizon

Parc de la Plaine de Jouques

220, avenue Coulins

13420 Gémenos

COMITÉ DE DIRECTION

Patrice VANELLE

PRÉSIDENT

Constant VAUTRAVERS

VICE-PRÉSIDENT

Daniel ARMOGATHE, Jacques BONNADIER,

Patrick BOULANGER, Christian BRUNNER,

Jean-Robert CAIN, Sylvie CLAIR,

Danièle GIRAUDY, François JALINOT,

Jacqueline MAGNE, Jean PELLEGRINO,

Georges REYNAUD, Lucien TIRONE,

Madeleine VILLARD, Jean-Louis VISSIÈRE

MAIRIE DE MARSEILLE

Direction Générale

de la Communication

et des Relations Extérieures

Palais du Pharo,

13007 Marseille

Téléphone : 04 91 14 64 16

Fax : 04 91 14 65 37

Courriel :

revuemarseille@mairie-marseille.fr www.marseille.fr

Abonnement (4 numéros) :

26 euros à l’ordre du

«Trésor public»

Marseille

ÉDITORIAL

Toute reproduction des textes et des illustrations est interdite sans autorisation

préalable de la revue et de l’auteur. La revue

Marseille

n’est pas responsable

des textes, dessins, photos et illustrations qui sont envoyés sous la seule

responsabilité de leurs auteurs.

Comparé aumot «travail», qui implique une nécessité, une contrainte sinon

une souffrance, le mot «métier» est plus noble. Il suppose l’aboutissement

d’un long processus de formation, avec l’acquisition, la maîtrise et la fierté

d’un savoir-faire.

«Il n’y a pas de sot métier» dit le proverbe, mais il y a des petits métiers

des rues. Humbles, populaires, assez souvent disparus, ils sont porteurs de

l’image attendrissante d’une vie quotidienne passée que l’on retrouvera ici

évoquée par la carte postale ou par le cahier final de Georges Reynaud.

Mais ce n’est pas l’essentiel. Il s’agit surtout de mettre l’accent de façon

exemplaire, à travers articles, témoignages et «portraits», sur quelques ac-

tivités traditionnelles ou actuelles de notre ville, conjuguées avec amour

et passion comme un art lié à la mer, à la table, à la restauration artistique…

Nous avons tenu aussi à souligner la part des femmes, celle de l’apprentis-

sage, de la promotion, des débouchés présents ou futurs en matière

d’emploi. Autrement dit, allier passé, présent et futur, comme c’est la voca-

tion et l’habitude de la revue

Marseille

.

©ANGELORENTE -VILLEDEMARSEILLE

©COLLECTIONANDRÉBLÈS