n°221 - Made in Marseille
Previous Page  12 / 129 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 12 / 129 Next Page
Page Background

11

UN DOCUMENTAIRE

INÉDIT SUR LE SAVON

DE MARSEILLE

Il s’agit d’un film entièrement consacré au

«cube mythique». Très bien documenté,

composé d’archives rares et filmé avec brio,

il couvre la période de la découverte de la

formule jusqu’au renouveau du savon porté

par la vague de consommation raisonnée et

non polluante, en passant par l’époque

difficile de sa lutte contre la vogue des

détergents.

En 52 mn, on apprend comment un objet

cubique peut voyager à travers le temps et

l’espace, au moins dans l’imaginaire des

consommateurs. Objet magique, de fabrica-

tion quasi alchimique, créateur de richesse

matérielle et spirituelle, il occupe le centre

du chacra de tous les Marseillais. Quand le

savon va bien, Marseille se porte bien. Ce

film en est la parfaite démonstration.

Les images d’archives proviennent de Vitto-

rio Quittard, de l’association Quatrième di-

mension, de l’INA, de Cinémémoire et de

la CCIPM. Il est en attente de diffusion sur

FR3 Marseille.

D. Armogathe

Réalisation : Cédric Gimet ; co-produit par

Chapacan production, FR3 Corse et Odyssée, 2007.

sans leur haute cheminée, il serait même difficile

de les identifier.

À la tête de la Compagnie des Détergents et Sa-

vons de Marseille (C.D.S.) et de la savonnerie

«Le Sérail» se trouvent des hommes toujours

passionnés par leur métier, MM. Demeure et

Boetto, à qui il faut rendre hommage. Tout en

composant avec les réalités de ce secteur para-

chimique et les contingences de la conjoncture

économique, ils apportent leurs compétences au

service d’un produit vénérable. Avec clairvoyan-

ce, ils savent qu’ils doivent continuer à se battre

pour maintenir celle qui demeure, malgré tout,

la doyenne des industries de Marseille.

Leur produit est pourtant reconnu. Ne dit-on pas

«Savon de Marseille» comme on a dit ensuite

«Moutarde de Dijon», «Fromage de Camem-

bert», «Caramel d’Isigny» ou «Calisson d’Aix»…

Et pourtant, il est de moins en moins utilisé en

France.

Annonçant en creux son origine et sa composi-

tion sur les faces des cubes emblématiques, bon

pour la peau et sans danger pour l’environ-

nement, le savon de Marseille est déjà passé des

rayons Entretien-Droguerie à ceux de l’Hygiène-

Beauté en adoptant des tailles réduites et des em-

ballages explicites.

Face aux détergents synthétiques soutenus par

de puissants groupes internationaux à la publi-

cité tapageuse, il a réussi à garder son identité ;

en ce troisième millénaire naissant, les consom-

mateurs sont redevenus sensibles aux avantages

offerts par les produits traditionnels, sains et

rassurants.

Marque collective de réputation mondiale, la dé-

nomination «Savon de Marseille» qui a traversé

les siècles montre à quel point de perfection une

cité d’Euro-Méditerranée a su développer le tra-

vail d’un produit d’hygiène indispensable aux

hommes, un apport notable à notre civilisation.

Savon

au pastis

©D.ARMOGATHE

Fabrique de savon

©D.ARMOGATHE