Vous êtes ici

Cimetières

L'inventaire des cimetières et la préservation des tombes remarquables est un devoir de sauvegarde de notre patrimoine. C’est aussi une façon d’entretenir et de conserver la mémoire de ceux qui nous ont précédés. Bien souvent, on constate, avec peine, l’abandon des cimetières et des tombes remarquables, pourtant symboles de l'histoire locale ou nationale.
 

Le cimetière Saint-Pierre, monument de Marseille
Inauguré en 1856, le cimetière Saint-Pierre est l’un des lieux les plus riches de la ville au niveau architectural et patrimonial. Auparavant, outre les petits cimetières paroissiaux, conventuels ou hospitaliers, la ville enterrait ses défunts dans le grand cimetière de Saint-Charles. Trop vite saturé et trop proche du centre-ville, on décida la construction d’un nouveau cimetière plus grand et plus excentré. Le cimetière de Saint-Pierre est l’un des plus grands de France avec 60 ha.

Il abrite de nombreuses tombes remarquables : tombeaux monumentaux, statues, décors sculptés, caryatides, anges, pleureuses et curiosités en tous genres. Parmi les monuments, le tombeau de la famille Lains est de loin le plus célèbre du cimetière. Œuvre du sculpteur Buselli, il représente la disparue sur son lit de mort embrassée par son époux.

Le cimetière abrite également la "Cathédrale du Silence", édifice de huit étages en béton, reproduisant les ensembles HLM des banlieues, la chapelle Roux-Gauthier et un crématorium, construit par l’architecte Léonce Muller en s’inspirant des mosquées.

­Dans le cimetière Saint-Pierre reposent quelques tombes de célébrités comme celle du peintre Ziem, du peintre Adolphe Monticelli, du poète Emile Sicard… ou encore la tombe des parents de Fernandel ou des parents d’Edouard Balladur. Marcel Pagnol, repose dans le petit cimetière de la Treille, îlot de verdure au cœur de la ville.
 

Liste des cimetières de Marseille (pdf)

Découvrez les tombes remarquables de Marseille

Nos webcams

Réseaux sociaux

 

Suivez nous sur Facebook !

 

  Live Tweet