Vous êtes ici

A la découverte du 14e arrondissement

Visible à des kilomètres pour peu qu’on prenne un peu de hauteur, les 17 hectares du réservoir du Vallon Dol, géré par la société du canal de Provence, est l’édifice le plus important du 14e arrondissement qui descend du pied de l’Étoile jusqu’aux abords du Grand port maritime. Édifié sur le flanc sud du massif en 1973, cet équipement hydraulique est venu répondre aux besoins modernes de l’aire marseillaise via une nouvelle ressource, l’eau du Verdon, alors que la demande était jusque-là satisfaite par le seul canal de Marseille transportant l’eau de la Durance.
Depuis plus de 40 ans désormais, 3 millions de m³ d’eau, soit deux fois la contenance du Vieux-Port, sont ici stockés avant d’être traités par le centre de production d’eau potable voisin. Qui assure 30 % de la consommation des Marseillais de cette ressource d’une exceptionnelle qualité.

Cette valeur se retrouve un peu plus au sud de l’arrondissement, dans le quartier de Sainte-Marthe, où se trouve l’une des trois fermes pédagogiques de la ville, dont la bastide et le parc sont classés à l’inventaire des monuments historiques. Autrefois propriété des frères Montgolfier, cet ensemble bucolique de prairies et de bois, au milieu desquels coule une rivière, est désormais le refuge de vaches, de chèvres et de nombreux autres animaux dont la production régale autant les papilles des particuliers que celles des restaurateurs locaux. Cette fenêtre rurale dans un monde urbain ravit aussi tous les publics, notamment les scolaires et leurs enseignants puisque nombre d’entre eux y effectuent des visites régulières à partir desquelles ils élaborent leurs projets pédagogiques.

Passer de la ville à la campagne ou vice versa résume finalement bien l’esprit du 14e arrondissement. Ainsi peut-on par exemple prendre le temps de se rendre à la Batarelle découvrir le sentier réalisé par la ville avec les écoliers, où des bornes informent les marcheurs des espèces caractéristiques de la région. Cela avant de rejoindre en quelques minutes les bureaux d’une des quelques 4 000 entreprises installées dans la vaste zone franche urbaine vaste de 433 hectares. Des sociétés de renom s’y sont installées en même temps que d’autres entreprises encore moins exposées. Toutes ont en tout cas saisi les multiples intérêts de ce secteur extrêmement bien desservi, à l’image de la Station Alexandre, une ancienne gare Eiffel, un lieu unique dans les quartiers Nord où bureaux, entreprises de service et lieu de spectacle côtoient une crèche, un centre médical et des restaurants.

Entre le Parc du grand séminaire, la scène nationale de théâtre du Merlan ou encore la rocade L2 qui desservira d’ici peu l’ensemble des quartiers, ce secteur offre un panel complet et séduisant pour les familles. Nombre d’entre elles ont déjà franchi le pas, notamment dans le triangle de 150 hectares formé à cheval sur Sainte-Marthe, Saint-Joseph et Le Merlan où un écoquartier de 3000 logements prend place dans le paysage à proximité des bastides désormais protégées au titres des monuments historiques.

L’info insolite
Créé en 2012 à l'initiative du Laboratoire population environnement développement sur un terrain mis à disposition par la ville de Marseille, le premier parc urbain des papillons s’inscrit dans une réflexion sur la place de la nature en ville et les moyens d’intégrer les écosystèmes en milieu urbain. Passionnant. Il est ouvert au public lors d’événements comme les Journées du patrimoine, la Fête de la Science et les Rendez-vous aux jardins. Le reste de l’année, les visites se font sur rendez-vous et sont réservées aux scolaires.

 

Nos webcams

Réseaux sociaux

 

Suivez nous sur Facebook !

 

  Live Tweet