Vous êtes ici

A la découverte du 11e arrondissement

Trop urbanisée la ville de Marseille ? Pensez donc, et faites plutôt un tour dans le 11e arrondissement, doté de... 11 quartiers parmi les plus à l’Est de la la cité phocéenne et offrant tous la possibilité de s’évader dans les collines provençales. À commencer bien évidemment par La Treille et Éoures, qui figurent en très bonne place dans l’œuvre globale laissée par Marcel Pagnol, dont un circuit de randonnée très fréquenté et prisé porte désormais le nom.

Mitoyen d’Allauch et d’Aubagne, à l’extrémité du Garlaban, La Treille était traversé dès 1904 par la famille de l’écrivain-cinéaste pour se rendre à la Bastide Neuve en villégiature. Sa place et son église sont ainsi devenus des lieux de pèlerinage avec la chasse aux bartavelles, et plus encore après le tournage des scènes de début et de fin du Schpountz qui comptaient Fernandel et Raimu comme têtes d’affiche. Très fréquenté par les inconditionnels de l’artiste, le cimetière du village est aussi célèbre puisque c’est là que Marcel Pagnol a choisi le repos éternel, aux côtés de sa mère Augustine et de sa fille Estelle.

À la croisée des chemins de Saint-Menet, des Camoins et des Accates s’étendent 5 hectares qui ont aussi marqué l’histoire de l’Académicien : le parc de la Buzine et son château du XIXe, dont le gardien et le chien effrayaient sa mère sur le chemin des vacances. Après l’avoir en premier lieu évoqué dans "Le château de ma mère", il choisira d’en devenir propriétaire en 1941. Le petit Marcel, devenu grand, rêve alors d’un Hollywood à la mode provençale.
D’abord réquisitionné par les Allemands, le site entouré de 7 collines devenu inhabitable est revendu en 1973, réaménagé par un promoteur... puis à nouveau victime du temps qui passe. Racheté puis réhabilité par la ville de Marseille en 1995, il s’est depuis transformé, sous l’égide de la municipalité, en Maison des cinématographies de la Méditerranée. Lieu unique dans le paysage culturel régional, vivant et ouvert à tous, il offre aussi aux visiteurs un écrin de verdure dont le paysage varie au fil des saisons : une ode à la nature, en quelque sorte.

Si bastides, maisons de maîtres et châteaux (Forbin, la Reynarde, Vaudran, Saint-Antoine, Régis…) embellissent le territoire où se faufilent le fleuve côtier de l’Huveaune et le canal de Marseille, celui-ci a fortement été marqué au fil de l’histoire par des vocations agricoles, industrielles et commerciales. Les petits villages jadis isolés sont aujourd’hui devenus interconnectés, à la fois bucoliques et hyperactifs. À l’image de La Valentine, dont le centre commercial et les multiples enseignes environnantes attirent chaque jour des dizaines de milliers de visiteurs.  

L’info insolite
« Une journée en Méditerranée » est un parcours ludique et cinématographique proposé au Château de La Buzine, destiné à tous. Installé dans le sous-sol du château, il offre au public la possibilité de (re)découvrir la diversité du cinéma méditerranéen à travers les extraits d'une quarantaine de films. Pour ce faire, 5 salles liées à l’univers cinématographique ont été conçues, lesquelles précèdent le visionnage d’un documentaire exclusif sur l’œuvre de Marcel Pagnol : « L’héritage des collines ».
 

Nos webcams

Réseaux sociaux

 

Suivez nous sur Facebook !

 

  Live Tweet